Arrested Development

arrested development

Arrested Development est une série centrée sur la famille Bluth, qui menait une vie aisée, jusqu’au jour où George, le père, se retrouve en prison. Les comptes de l’entreprise familiale (The Bluth company) sont alors gelés et les membres de la famille ne peuvent plus utiliser l’argent de la société pour leurs dépenses personnelles comme ils en avaient l’habitude.

Michael, l’un des enfants de George, et personnage principal de la série, va alors prendre la tête de la compagnie, tout en essayant d’empêcher les membres de sa famille de faire n’importe quoi, ce qui est loin d’être facile, étant donné que la plupart ne pensent qu’à eux et n’en font qu’à leur tête. Les Bluth sont donc loin de former une famille unie, il n’est d’ailleurs pas rare de voir naître des rivalités ou de la jalousie entre certains.

J’ai accroché à la série au bout de quelques épisodes, le temps de connaître un peu mieux ses personnages hauts en couleur :

  • Michael, qui essaie tant bien que mal de garder sa famille soudée
  • George, le père manipulateur
  • Lucille, la mère de famille snob et matérialiste
  • Gob, le magicien sans succès, jaloux de son frère Michael
  • Lindsay, la sœur superficielle et militante
  • Buster, qui à 30 ans ne peut pas se passer de sa mère Lucille
  • George Michael, le fils de Michael, qui ne veut surtout pas décevoir son père
  • Tobias, le mari de Lindsay, ancien psychiatre se prenant pour un acteur
  • Maeby, la fille de Linsay et de Tobias, cherchant sans cesse à attirer l’attention de ses parents qui l’ignorent

J’ai trouvé les 3 premières saisons très drôles, et j’ai enchaîné les épisodes assez vite. L’humour est à la fois présent dans les situations improbables, voire totalement absurdes, que vivent les personnages, mais aussi dans les dialogues qui présentent de nombreux jeux de mots, tout comme les noms des personnages (George Michael, Bob Loblaw…).

La série comporte aussi des gags récurrents : Ann dont personne ne se souvient du nom ou même de l’existence (Her ?), Tobias qui porte toujours un short en jean sous ses vêtements, le fait que tout le monde pense que Tobias est gay, Annyong…

La saison de trop ?

arrested development season 4

Annulée au bout de 3 saisons, Arrested Development a bénéficié d’une saison 4 produite par Netflix, diffusée 7 ans après la fin de la saison 3.

Cette nouvelle saison choisit un format narratif différent, puisque chaque épisode est centré sur un personnage en particulier, celui-ci ayant peu de scènes en commun avec les autres.

De plus, les 15 épisodes de cette saison forment un tout, chacun d’entre eux étant une partie de l’histoire, dont les différents éléments s’assemblent et trouvent leur explication au fur et à mesure que l’on découvre les intrigues liées aux autres personnages. Des flashbacks nous montrent aussi ce qui est arrivé à chacun pendant toutes ces années, depuis les événements qui se sont déroulés à la fin de la saison 3.

J’ai été déçue par cette saison que j’ai trouvée beaucoup moins drôle, on ne retrouve plus l’esprit ni l’humour des saisons précédentes, probablement à cause du fait qu’il y a beaucoup moins d’interactions entre les membres de la famille, qui la plupart du temps ne font que se croiser.

La fin de la saison n’est pas conclusive, mais un film serait prévu pour terminer les aventures de la famille Bluth, cependant aucune date n’a encore été annoncée.

Je pense que je reverrai les 3 premières saisons d’ici quelque temps, les épisodes contenant pas mal de détails cachés, et des allusions à ce qui se passe dans les suivants.

Etats-Unis
FOX, Netflix
2003-2006, 2013
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales