Arrow saison 1

arrow season 1

J’ai récemment terminé la première saison de la série Arrow, inspirée des comic books Green Arrow de DC Comics, qui avait démarré l’année dernière aux Etats-Unis (et que j’avais ajoutée à mon Challenge Series 2013).

Oliver Queen, un jeune milliardaire que tout le monde croyait mort suite à un naufrage, est retrouvé après 5 ans passés sur une île. Contrairement à ce qu’il veut faire croire à ses proches, on découvre que ce qu’il a vécu sur l’île l’a beaucoup changé et qu’il n’est plus le jeune homme insouciant qu’il était auparavant. De retour dans sa ville d’origine, Starling City, Oliver devient un justicier masqué dans le but d’éliminer les criminels figurant sur une liste que son père lui a confiée avant sa mort…

Une série accrocheuse

robert queen book arrowLe but d’Oliver étant d’éliminer un par un les noms de la liste, j’avais peur qu’on reste sur un schéma du type un épisode = un méchant à éliminer comme c’était le cas pendant les 3 ou 4 premiers épisodes. Heureusement, cela change par la suite : Oliver « s’occupe » parfois d’autres personnes que celles de la liste, certaines fois il n’arrive pas à éliminer sa cible et l’on retrouve le criminel à l’épisode suivant ou plus tard dans la saison…

Si la série a connu une petite baisse de rythme en milieu de saison, celui-ci s’accélère sur les 3 derniers épisodes et relance notre intérêt : une piste apparaît concernant un personnage qui avait disparu depuis une bonne moitié de saison et celui-ci est retrouvé, les plans maléfiques d’un des personnages sont mis à exécution…

Cette série m’a aussi réservé quelques bonnes surprises : on a droit à quelques retournements de situation, au fil des épisodes on découvre la vérité sur ce qui est arrivé à Oliver sur l’île, et certains personnages ou événements ne sont pas ce dont ils ont l’air au premier abord… J’ai aussi aimé voir Seth Gabel en guest, et surtout dans un rôle très différent de celui (ceux) qu’il avait dans Fringe !

Beaucoup d’incohérences

felicity arrowCette série a tout de même quelques défauts, et notamment de grosses incohérences ou des choses trop exagérées au niveau des intrigues : Oliver s’en sort presque toujours, il arrive à s’enfuir sans problème et sans être vu même lorsqu’il doit transporter un blessé, sous sa capuche avec la moitié du visage visible même ses proches ne le reconnaissent pas…

Au niveau des combats aussi, il gagne presque à chaque fois, il est très (trop) doué avec son arc… Sans parler de Felicity qui arrive à hacker des ordinateurs en tapant sur 3 touches (chose qu’on voit dans beaucoup de films et séries d’ailleurs).

 

Malgré ça Arrow reste une bonne surprise par rapport aux autres nouveautés de la saison dernière que j’ai pu regarder, une série divertissante et sans prise de tête.

Voici la bande-annonce :

Etats-Unis
The CW
Depuis 2012
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales