Better Call Saul, les débuts de Jimmy McGill alias Saul Goodman

Better Call Saul est le spin-off de Breaking Bad centré sur l’avocat Saul Goodman, de son vrai nom Jimmy McGill.

L’action de la série se passe 6 ans avant les événements de Breaking Bad. On suit les débuts difficiles de Jimmy, avant d’être connu sous le nom de Saul Goodman, alors qu’il ne s’occupe encore que de petites affaires, et peine à trouver des clients et à se faire un nom dans la profession.

Retour sur la première saison qui vient de s’achever…

BETTER CALL SAUL

Je n’attendais pas ce spin-off avec impatience, pour moi Breaking Bad se suffisait à elle-même et n’avait pas besoin d’une série dérivée. Je ne m’attendais donc pas à grand-chose, mais je dois dire que j’ai été agréablement surprise.

On est vite pris dans l’histoire, le charisme et la personnalité de Jimmy/Saul, toujours joué par l’acteur Bob Odenkirk, y sont pour beaucoup. Avec un tel personnage, on trouve forcément plus d’humour que dans Breaking Bad, et l’atmosphère est moins sombre.

Cette première saison pose les bases de la série, et prend le temps de développer son intrigue et ses personnages. Pour ma part j’ai trouvé les épisodes très prenants dans l’ensemble, je n’ai pas vu le temps passer. J’ai particulièrement apprécié les combines de Jimmy pour se faire connaître ou obtenir de nouveaux clients, même si à force on commence un peu à le voir venir.

On retrouve également Jonathan Banks dans le rôle de Mike Ehrmantraut, que l’on apprend à mieux connaître, et dont on découvre le passé dans un épisode de flash-back très réussi.

Nous avons aussi droit, au cours de la saison, à plusieurs flashbacks concernant Jimmy, qui nous permettent de mieux comprendre ses choix et son parcours.

 

 

Parmi les autres personnages qui gravitent autour de Jimmy, nous faisons la connaissance de son frère Chuck, avocat également, ainsi que les associés de Chuck du cabinet d’avocats HHM, face auxquels se retrouve souvent Jimmy.

 

Better Call Saul prend donc un peu de distance par rapport à Breaking Bad et s’efforce de développer son propre univers et ses propres personnages, même si bien sûr on retrouve quelques références à la série mère, ainsi que des similitudes au niveau de la réalisation.

En résumé, une première saison très prometteuse, dont le final n’annonce que du bon pour la suite. Nul doute que la série peut encore s’améliorer, et monter en puissance au fil des saisons !

 

Voici un petit teaser :

Etats-Unis
AMC
Depuis 2015
  • Lpi29forever

    Un (très) bon pin-off effectivement jusqu’ici ; surtout, selon moi, grâce à une plus grande complexité du personnage principal p/r à son rôle dans B.B. : le petit malin avec ses combines foireuses disparait dés la fin du 2ème épisode, et la suite est plus sérieuse, sans être ennuyeuse (avec en point d’orgue le superbe épisode « Pimento »). Vivement l’année prochaine !

Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales