Buffy the Vampire Slayer

J’ai terminé il y a quelques jours la série Buffy the Vampire Slayer (en français Buffy contre les Vampires), que j’ai regardée dans le cadre de mon Challenge Séries 2014.

Si je l’ai choisie, c’est d’abord parce que c’est une série culte, dont j’avais beaucoup entendu parler mais sans avoir eu l’occasion de la voir jusqu’ici, et j’étais donc curieuse de la découvrir ! Je connaissais aussi plusieurs des acteurs, que j’avais déjà eu l’occasion de voir dans d’autres séries. (Attention, l’article peut contenir des spoilers si vous n’avez pas vu tous les épisodes).

buffy the vampire slayer

Dès le premier épisode, Buffy the Vampire Slayer cherche à s’affranchir du cliché que l’on trouve dans beaucoup de films d’horreur : la jeune fille en danger, apeurée et sans défense, qui se fait attaquer par le monstre…

Ainsi la toute première scène nous montre un garçon et une fille qui traînent dans le lycée de Sunnydale la nuit. La fille ne semble pas très rassurée, mais on découvre ensuite avec surprise qu’elle est en fait un vampire, et attaque le garçon. Les rôles du monstre et de la victime sont donc ici inversés et on nous montre qu’il ne faut pas se fier aux apparences.

De même, le personnage principal est une jeune et jolie blonde, Buffy Summers, une adolescente en apparence comme les autres, mais qui est en fait une redoutable tueuse de vampires et de démons.

 

Un des points forts de la série réside dans ses personnages, attachants, très bien écrits et réalistes (au niveau de leur caractère, pas pour le côté surnaturel), et qui évoluent naturellement au fil du temps et des saisons.

Spike est celui au sujet duquel j’ai le plus changé d’avis au cours de la série. Je ne l’appréciais pas particulièrement au début, mais à partir du moment où on lui implante la puce dans la tête et qu’il est forcé de collaborer avec le Scooby Gang, j’ai commencé à le trouver beaucoup plus intéressant, et même plutôt cool. Jusqu’à une certaine scène de la saison 6 qui a tout gâché. Je me suis alors mise à le détester et même à souhaiter qu’il meure… Par la suite, après avoir retrouvé son âme, il a commencé à remonter dans mon estime.

buffy season 4

Même si Buffy se retrouve dans des situations difficiles et doit même empêcher l’apocalypse, les 3 premières saisons restent assez légères. Au début de la saison 4, Buffy entre à l’université, devient plus indépendante, et les thèmes abordés deviennent donc plus adultes. A partir de la saison 5, la série devient plus sombre, Buffy devant faire face à la mort de sa mère, ainsi qu’à la responsabilité de s’occuper de sa sœur Dawn et de la protéger contre une puissance maléfique qui la dépasse.

Parmi les nombreux thèmes explorés par Buffy the Vampire Slayer, on retrouve le passage à l’âge adulte, les responsabilités, les choix et leurs conséquences, la mort, le sentiment d’être seul, de se sentir différent, la rédemption… Ce sont des sujets universels, qui nous touchent ou ont pu nous toucher un jour, ainsi chacun peut se retrouver dans ce que vivent les personnages.

Le côté fantastique et surnaturel sert souvent de métaphore pour parler de sujets plus sérieux : par exemple, lorsque Willow devient accro à la magie, cela peut être vu comme une métaphore pour la dépendance aux drogues. De même, les monstres reflètent souvent les problèmes, les peurs et les angoisses que l’on peut rencontrer.

 

Les scénaristes savent nous surprendre, que ce soit dans le bon ou dans le mauvais sens du terme. La série se montre souvent imprévisible et n’hésite pas à choquer les téléspectateurs ; l’arrivée subite de Dawn ou la mort de la mère de Buffy en sont les exemples les plus flagrants.

Elle surprend aussi par quelques épisodes un peu à part, ceux qui m’ont le plus marquée étant :

  • Once more, with feeling : l’épisode musical, où tous les personnages se mettent à chanter, révélant leurs pensées secrètes
  • Hush : un épisode assez angoissant où tout le monde devient muet
  • Normal again : Buffy se retrouve dans une réalité parallèle, dans laquelle elle est dans un hôpital psychiatrique, où sa mère est toujours en vie et où les démons n’existent pas. Elle ne sait plus quel monde est réel et lequel est imaginaire.
  • Superstar : Jonathan est tout à coup célèbre, tout le monde le vénère, et on se demande si on n’a pas raté un épisode

Même si la série est souvent sombre, on retrouve quand même une bonne dose d’humour : les répliques de Buffy lorsqu’elle combat des vampires, le robot Buffy que Spike avait fait fabriquer, Buffy cro-magnon, ou encore Anya, qui en tant qu’ancien démon, a quelquefois des réactions ou remarques assez inattendues…

 

Au fil des saisons, la série ne perd pas en qualité, ce qui est plutôt rare. Le final, tout en concluant l’intrigue principale de la saison, a la particularité de laisser une fin ouverte à propos de l’avenir des personnages, nous permettant de nous faire notre propre idée concernant ce que vont faire Buffy, Willow, Xander et les autres.

buffy final

Il existe bien des comics, qui font suite à la série, mais je ne pense pas les lire car je trouve cette fin très bien comme ça et j’ai peur qu’ils dénaturent la série (si vous les avez lus n’hésitez pas à me donner votre avis car je me trompe peut-être).

Mais pour rester dans le Buffyverse, je regarderai d’ici quelques mois le spin-off de Buffy, Angel, centré sur le personnage du même nom.

Etats-Unis
The WB, UPN
1997-2003
Copyright 2018 SerieTime - Mentions légales