Class, le spin-off de Doctor Who

Quand cette série dérivée de Doctor Who centrée sur des ados a été annoncée, j’avoue qu’elle ne me tentait pas plus que ça. Je l’avais presque oubliée quand la diffusion a commencé. Mais après avoir vu passer pas mal d’avis positifs sur Twitter, je me suis décidée à la regarder.

class-season-1

On suit un groupe de lycéens et une enseignante de Coal Hill Academy, un établissement apparu plusieurs fois dans Doctor Who, que ce soit dans la série classique ou plus récemment (Clara était prof là-bas, souvenez-vous !). Ils vont devoir faire face à des attaques d’aliens, qui arrivent par des failles dans l’espace-temps situées dans l’école. A la fin du premier épisode, le Docteur (Peter Capaldi) fait une apparition, et les charge de défendre l’école.

Je ne m’attendais pas à grand-chose quand j’ai lancé le premier épisode, mais je l’ai trouvé plutôt pas mal, en tout cas suffisamment pour continuer. J’ai vraiment accroché à partir de l’épisode 3, quand j’ai commencé à m’attacher aux personnages, April, Tanya, Ram, ainsi que les aliens Charlie et Miss Quill, derniers survivants de leurs peuples ennemis.

Le premier épisode nous mettait tout de suite dans l’action, mais dans les suivants on passe beaucoup plus de temps avec les personnages, on découvre leurs vies, leur passé. Au fil des épisodes, on apprend à les connaître et on s’attache à eux, d’autant qu’ils ont tous vécu des moments difficiles.

class

L’invasion des Shadow Kin, un peuple alien, dans le premier épisode, va avoir des répercussions sur la suite, c’est d’ailleurs un des fils conducteurs de la saison. Mais nous avons aussi des épisodes détachés de cette storyline, où l’intrigue est résolue à la fin. Parmi ceux-ci, mention spéciale pour le huis-clos « Detained », que j’ai adoré. Les intrigues ne se déroulent pas uniquement dans l’enceinte de l’école ou même à Londres, nous avons aussi droit à des voyages dans d’autres planètes ou d’autres mondes.

 

J’ai passé un très bon moment devant cette série. Etant centrée sur des adolescents, elle ne m’attirait pas au début, mais j’ai trouvé les personnages intéressants et je me suis beaucoup attachée à eux. Je pensais aussi qu’elle serait plus légère que Doctor Who, mais elle est quand même assez sombre et j’ai été agréablement surprise.

Class comporte des petits clins d’œil et références à Doctor Who, il est fait mention d’UNIT, des Zygon, « bigger on the inside »… et on voit même un monstre emblématique à la fin du tout dernier épisode !

Vu comment se termine cette première saison, j’espère vraiment qu’on aura droit à une suite !

 

Royaume-Uni
BBC Three
Depuis 2016
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales