Rita, une prof pas comme les autres

Rita est une prof tout sauf ordinaire, très appréciée des élèves mais beaucoup moins des autres enseignants et des parents, pas toujours d’accord avec ses méthodes. Anticonformiste et franche, elle ne respecte pas les règles et n’en fait qu’à sa tête. Ce qui ne l’empêche pas d’être une très bonne enseignante.

Série danoise, Rita compte pour le moment 4 saisons de 8 épisodes. J’en avais entendu parler pour la première fois quand son adaptation française, Sam, a commencé, on m’avait alors conseillé de voir plutôt l’originale. Et je me suis enfin décidée à la regarder il y a quelques mois, peu après l’arrivée de la saison 4 sur Netflix.

rita serie netflix

Dans les deux premières saisons, le côté rebelle de Rita est mis en avant, de même que sa vie sentimentale mouvementée, qui la conduit souvent à prendre de mauvaises décisions, et à se retrouver dans des situations compliquées.

Mais la série ne se résume pas à ça. Rita s’investit beaucoup dans son métier, elle est toujours prête à aider un élève en difficulté ou qui a des problèmes, quitte à enfreindre les règles et risquer de se faire renvoyer. Je pense qu’on aurait tous aimé avoir des profs aussi impliqués.

Son côté immature la rend accessible et proche des élèves, elle est à leur écoute et les comprend, parfois mieux que ses propres enfants. D’ailleurs elle ne met aucune distance entre eux, il lui est déjà arrivé d’inviter des élèves à venir faire leurs devoirs ou manger chez elle. Elle a plus de mal à gérer sa vie personnelle, il n’est pas rare qu’elle se plonge à fond dans son travail pour oublier ses problèmes.

On sent une évolution à partir de la saison 3, moins légère que les précédentes : Rita fait moins de « folies », on découvre d’autres facettes de sa personnalité, et les intrigues se concentrent davantage sur l’école et ses élèves que sur ses relations amoureuses. La série nous montre aussi la réalité du système éducatif et ses limites, en abordant des sujets comme l’aide aux élèves en difficulté, le manque de moyens financiers, l’impact des décisions politiques sur l’enseignement public.

Dans la saison 4, Rita prend un poste dans l’établissement où elle a passé sa scolarité, l’occasion de nous montrer des flashbacks sur son adolescence. En alternant les scènes se déroulant dans le présent et celles sur Rita adolescente, la série parvient brillamment à se renouveler. La ressemblance entre la jeune actrice qui joue Rita ado et la version adulte est frappante, on n’a aucun mal à croire que c’est la même. On découvre son passé, on comprend mieux son comportement et ce qui l’a poussée à devenir enseignante.

Les saisons 3 et 4 sont celles que j’ai préférées, elles sont plus sombres, mais approfondissent le personnage de Rita et nous aident à mieux la comprendre.

Les personnages qui gravitent autour de Rita sont également intéressants, que ce soient ses enfants dans les premières saisons (leurs apparitions se font plus rares après leur départ de la maison), ou encore ses collègues professeurs ou directeurs, comme Rasmus, Helle ou Hjørdis, enseignante naïve et attachante qui prend de plus en plus d’importance au fil des saisons.

Cette dernière a d’ailleurs un spin-off à son nom, qui se passe chronologiquement en même temps que la saison 3 de Rita. Dans cette mini série très positive et feel-good, Hjørdis met en scène une pièce de théâtre sur le harcèlement scolaire avec ses élèves. On retrouve bien l’optimisme et l’idéalisme de l’enseignante, et les élèves sont très attachants.

 

Je n’ai pas trouvé d’infos sur une éventuelle saison 5 de Rita. La série pourrait aussi bien s’arrêter là, avec la fin ouverte de la saison 4, mais je ne dirais pas non à d’autres épisodes.

Les 4 saisons de Rita et sa série dérivée Hjørdis sont disponibles sur Netflix.

 

Danemark
TV 2
Depuis 2012
Copyright 2018 SerieTime - Mentions légales