Sons of Anarchy, la fin du voyage (saison 7)

Il n’est pas facile de terminer une série en parvenant à la fois à bien conclure l’histoire et à satisfaire les fans. Nombreuses sont celles qui se sont achevées sans véritable fin, voire ont été complètement bâclées.

Sons of Anarchy étant une de mes séries préférées, j’espérais que sa conclusion serait à la hauteur. Et je n’ai pas été déçue.

 

Attention, la suite de l’article contient des spoilers si vous n’avez pas encore vu la saison 7.

jax soa series finale

Comme on a pu le constater à de nombreuses reprises au cours des saisons passées en compagnie des Sons, les actions des personnages ne sont pas sans conséquences, et les secrets finissent toujours par éclater au grand jour. Cette dernière saison ne fait pas exception.

Après le final choc de la saison 6, on n’attendait qu’une seule chose : voir comment Jax allait apprendre la vérité, et ce qu’il ferait ensuite. Le mensonge de Gemma a des répercussions aussi inattendues que dramatiques sur le club, et dernière saison oblige, beaucoup de personnages principaux nous quittent.

 

Pour moi, la série ne pouvait se terminer autrement que par la mort de Jax, pour pouvoir se conclure définitivement. Et de toute façon, étant donné l’esprit de la série, il était impensable d’envisager un happy ending.

Même si une telle fin était prévisible, Kurt Sutter nous a offert une scène magnifique, très émouvante. Une scène certes tragique, très triste, mais avec quand même une note positive, puisque Jax ayant fait son choix, il est désormais en paix avec lui-même, il est enfin libre. Il a choisi de suivre les traces de son père (littéralement), la boucle est bouclée.

C’est certainement la meilleure conclusion qu’il était possible de faire, la fin la plus cohérente et fidèle à l’esprit de la série.

 

michael chiklis sons of anarchy finaleSons of Anarchy c’est aussi de nombreuses guest stars, dont beaucoup d’acteurs de The Shield, série sur laquelle Kurt Sutter était scénariste et producteur exécutif.

Avant cette dernière saison, il ne manquait au tableau que Michael Chiklis, l’inoubliable Vic Mackey.

Kurt Sutter avait toujours affirmé que ce dernier ne pourrait pas apparaître dans Sons of Anarchy, étant trop associé à son personnage de flic corrompu. Je ne m’attendais tellement pas à le voir que je ne l’ai pas reconnu tout de suite lorsqu’il parle avec Gemma dans l’avant-dernier épisode !

On le retrouve ensuite dans la dernière scène du series finale. Si j’avais trouvé que ses scènes avec Gemma avaient peu d’intérêt, son rôle prend tout son sens dans le final.

 

Pour moi, Sons of Anarchy est l’une des meilleures séries de ces dernières années, grâce à l’écriture de Kurt Sutter, au jeu de ses acteurs tous plus talentueux les uns que les autres. Elle m’aura aussi fait passer par toutes sortes d’émotions, en compagnie de ces personnages auxquels j’ai fini par beaucoup m’attacher au fil des années.

C’est une série à part, un peu marginale comme l’univers qu’elle décrit, et qui va beaucoup me manquer, mais je la reverrai sans aucun doute d’ici quelques années…

Etats-Unis
FX
2008-2014
  • Quelle série de fou n’est-ce pas ? C’est mon coup de coeur de ces dernières années. J’ai enchaîné The Shield et Sons of Anarchy. Les deux font partie de mon top séries.
    C’est même exceptionnel, j’ose le dire !
    Se lancer dans SOA ça vaux vraiment le coup.
    Bel hommage et chouette article.

Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales