The Code

Ned Banks est journaliste pour un site internet d’actualités, son frère Jesse est un hacker particulièrement doué. Lorsque Ned commence à s’intéresser de près à un accident suspect, ils vont tomber sur des informations confidentielles, et se retrouver aux prises avec une mystérieuse organisation et des membres du gouvernement, déterminés à protéger coûte que coûte leurs secrets…

The Code est une série australienne dont la première saison de 6 épisodes vient d’être diffusée sur Arte, j’en ai profité pour la regarder, ayant peu l’occasion de voir des séries de ce pays.

jesse banks the code

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Au début du premier épisode on a l’impression que ça part un peu dans tous les sens, on croise différents personnages et intrigues, on a du mal à voir comment tout ça est connecté. Mais les éléments se mettent en place petit à petit.

J’ai tout de suite trouvé Jesse attachant, j’ai aussi beaucoup apprécié Hani. En revanche j’ai mis plus de temps avec Ned, qui semble assez froid et désagréable au premier abord. Les personnages de la petite ville de Lindara dans le désert auraient aussi pu être intéressants mais je trouve qu’on ne les voit pas assez pour vraiment apprendre à les connaître. Les personnages des politiciens m’ont laissé complètement indifférente, même si c’est intéressant de voir ce qui se trame dans les coulisses du pouvoir.

Au casting on retrouve notamment Lucy Lawless (Xena la guerrière), dans le rôle d’Alex Wisham. Je pensais d’ailleurs que l’on verrait davantage son personnage, étant donné qu’elle est très présente pendant les premiers épisodes, mais on la voit beaucoup moins par la suite. Je ne connaissais pas les autres acteurs avant de voir la série, même si certains ont déjà joué dans des séries américaines.

 

The Code est très orientée nouvelles technologies, au niveau de son intrigue bien sûr mais aussi au niveau de la façon dont sont affichés les écrans des personnages, les sites ou fichiers qu’ils consultent (exemple avec la photo située plus haut).

parlement australien canberraCependant tout ne tourne pas autour du hacking, le principal thème reste le mystère qui entoure l’accident de Lindara et ses implications dans les sphères politiques. On a aussi plusieurs intrigues secondaires qui s’entrecroisent mais qui au final sont toutes liées.

Les deux premiers épisodes avaient un rythme plutôt soutenu, en revanche j’ai trouvé les suivants plus lents. Mais on découvre toujours plus de choses et la série ne perd pas de son intérêt.

 

The Code fait la part belle aux paysages. Elle nous conduit tour à tour entre Canberra, la capitale, et la petite ville (fictive) de Lindara, située dans l’outback australien.

outback australienEntre étendues désertiques et constructions urbaines, nous découvrons ainsi deux facettes différentes de l’Australie, un contraste entre les paysages naturels, sauvages, et les décors urbains, mais aussi entre deux modes de vie très différents.

Ces lieux sont mis en valeur par des time-lapse. Pour Canberra, c’est le bâtiment du Parlement australien qui revient le plus souvent, pour Lindara on a droit à des vues du désert.

 

J’ai beaucoup apprécié cette série même si elle comporte quelques longueurs, et j’ai trouvé la fin très satisfaisante. Je pensais d’ailleurs qu’il n’y aurait pas de suite, mais j’ai appris qu’une seconde saison est prévue pour 2016, dans laquelle on retrouvera les frères Banks pour de nouvelles aventures !

 

Si vous ne la connaissiez pas encore je vous laisse découvrir la bande-annonce :

Australie
ABC1
2014
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales