The Night Manager, un directeur d’hôtel devient espion pour stopper un trafiquant d’armes

Adaptée du roman du même nom de John le Carré, The Night Manager est une mini-série d’espionnage en 6 épisodes, avec au casting Tom Hiddleston, Hugh Laurie (House), ou encore Olivia Colman (Broadchurch).

Jonathan Pine (Tom Hiddleston) est un ancien soldat, devenu directeur de nuit d’un hôtel au Caire. Un jour, Sophie Alekan, une cliente de l’hôtel, lui transmet des documents concernant une vente impliquant le marchand d’armes Richard Roper (Hugh Laurie). Pine les fournit au gouvernement britannique, mais peu après Sophie est retrouvée morte. Quelques années plus tard, Pine recroise la route de Roper. Prêt à tout pour le faire tomber, il est alors recruté par Angela Burr (Olivia Colman), des services secrets britanniques.

the night manager tom hiddleston hugh laurie

C’est d’abord pour le casting que j’ai eu envie de voir cette série. Je connaissais déjà les 3 acteurs principaux, mais je n’avais vu Tom Hiddleston et Olivia Colman que dans un seul rôle jusqu’ici. C’était donc l’occasion de les voir dans un autre registre, et aussi de retrouver Hugh Laurie après House.

Le premier épisode est assez lent, l’intrigue est un peu longue à se mettre en place. Il se concentre surtout sur le personnage de Pine. Roper, même si son nom est mentionné, n’apparaît physiquement qu’à la fin de l’épisode. L’épisode 2 montre l’infiltration de Pine dans l’organisation de Roper. C’est à partir de l’épisode 3 que les choses deviennent vraiment intéressantes.

La mission de Pine s’avère difficile, Roper étant du genre méfiant et très prudent, se renseignant sur les personnes qui l’approchent. A tout moment, Pine risque de griller sa couverture et d’être démasqué. De plus, il ne peut pas facilement entrer en contact avec Angela Burr, il est donc tout seul contre Roper, et doit pouvoir réagir vite en cas de problème. Sans compter que des membres des gouvernements britannique et américain sont impliqués dans le trafic de Roper, ce qui ne facilite pas la tâche…

La tension monte au fil des épisodes, à mesure que le dénouement approche et que les mailles du filet se resserrent autour de Roper, tandis que celui-ci devient de plus en plus suspicieux envers Pine. La fin est satisfaisante mais assez convenue, elle m’a paru un peu facile, je m’attendais à davantage de difficultés pour les personnages.

 

Globalement, The Night Manager est une très bonne série, qui peut compter sur une réalisation soignée et des acteurs de talent. L’intrigue et les personnages sont intéressants, j’ai plutôt bien accroché, mais j’ai quand même un reproche à lui faire : je n’ai pas trouvé les histoires d’amour de Pine très crédibles, on ne ressent pas vraiment d’alchimie entre les personnages.

Je n’ai pas lu le roman, publié en 1993, je ne peux donc pas faire de comparaison, mais je sais que pour la série, l’histoire a été adaptée pour mieux coller à notre époque. Elle évoque ainsi des événements de ces dernières années, comme le Printemps arabe et la démission du président égyptien dans le premier épisode, ou encore les conflits en Syrie. Si vous avez lu le livre, n’hésitez pas à donner vos impressions sur cette adaptation.

 

The Night Manager était au départ prévue comme une mini-série, mais au vu de ses très bonnes audiences, une saison 2 pourrait voir le jour, même si rien n’est officiel pour l’instant.

 

Royaume-Uni / Etats-Unis
BBC One / AMC
2016
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales