The Wire

J’ai récemment terminé la série The Wire (Sur écoute en français), que j’avais commencée en début d’année. J’ai mis un peu de temps à accrocher au début, ce qui explique pourquoi j’ai mis aussi longtemps à la terminer, mais au final c’est une série que j’ai beaucoup appréciée.

The-Wire

Différents regards sur la ville de Baltimore

C’est dans la ville de Baltimore, située dans l’Etat du Maryland aux Etats-Unis, que se déroule l’action de la série.

Au cours de la première saison, nous suivons une équipe de la police cherchant à obtenir des preuves pour arrêter des trafiquants de drogue, notamment en les mettant sur écoute (d’où le nom de la série). Nous retrouvons aussi en parallèle les trafiquants et dealers en question, ainsi que d’autres habitants de la rue. Une des particularités de la série étant que rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, personne n’est jamais entièrement bon ou entièrement mauvais, et on s’attache à des personnages aussi bien du côté de la police que de la rue.

Jimmy McNulty The Wire

Au cours des saisons suivantes, on a toujours affaire à la police et au milieu de la drogue, mais on croise aussi les ouvriers du port, les hommes politiques, la série s’intéresse aussi au système scolaire, aux journalistes, à des habitants des quartiers… Au cours des 5 saisons, on explore ainsi les différentes facettes de la ville de Baltimore, les différentes aspects de son système économique et institutionnel.

Au final, nous croisons une multitude de personnages, principaux ou secondaires, mais ayant tous leur rôle à jouer, et nous apportant chacun leur vision des choses. Malgré ces nouveaux thèmes et personnages apparaissant à chaque nouvelle saison, l’histoire ne part pas dans tous les sens, tout est lié, tout reste parfaitement bien construit et cohérent du début à la fin.

Une série réaliste

The Wire m’a frappée par son réalisme : elle nous fait presque penser à un reportage sur la ville de Baltimore tellement les personnages, les événements, nous paraissent réels, on s’y croirait presque.

On voit aussi l’envers du décor de différents domaines comme la police, la politique, le journalisme… C’est plus spécifiquement le quotidien de la police et les difficultés auxquelles ils sont confrontés qui m’ont marquée : manque de moyens techniques et financiers, restrictions budgétaires obligeant à suspendre une enquête, contraintes au niveau des taux de criminalité, etc.

 

La seule chose que je peux reprocher à cette série est sa narration plutôt lente notamment au début des saisons : l’intrigue est un peu longue à se mettre en place, il ne se passe souvent pas grand-chose d’important pendant les premiers épisodes. Malgré cela j’ai continué à regarder la série, et je ne le regrette pas, c’est une série d’une grande qualité, très bien écrite et très bien jouée, unique en son genre, et avec le recul je pense que c’est une des meilleures que j’ai vues jusqu’ici.

Je la reverrai sûrement d’ici quelques années, il y a tellement de personnages et d’intrigues que j’ai dû louper quelques trucs. Si vous souhaitez vous lancer je vous conseille de ne pas juger la série sur quelques épisodes mais de continuer, ça vaut vraiment le coup !

Etats-Unis
HBO
2002-2008
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales