Transferts : dans un autre corps

Après Trepalium l’année dernière, Arte revient avec une nouvelle série d’anticipation, Transferts, dont j’ai pu voir les deux premiers épisodes à Séries Mania.

Dans un futur proche, une technologie permet de transférer l’esprit d’une personne dans un autre corps. Cette intervention est réglementée mais de nombreux transferts illégaux ont lieu, une brigade spéciale a donc été créée pour lutter contre ceux-ci et arrêter les « transférés ».

transferts arte serie

Florian, dans le coma depuis 5 ans, se réveille dans le corps de Sylvain, un policier membre de cette brigade. Déboussolé, il va devoir s’habituer à ce nouveau corps, cette nouvelle apparence, ce nouveau monde où les transferts n’existaient pas 5 ans auparavant. Il reprend contact avec sa femme et ses enfants, tout en prenant la place de Sylvain, et va donc devoir arrêter des personnes comme lui. Cela lui donne un point de vue inédit, lui permettant de voir les choses des deux côtés.

Transferts nous interroge ainsi sur les dérives de la science, la quête de l’immortalité, mais aborde aussi des thèmes comme l’identité et les discriminations. A travers le personnage de Florian, mais aussi avec le jeune homme rejeté par ses parents depuis qu’il a changé de corps, ou encore les transférés envoyés dans des centres spécialisés.

La série mélange plusieurs genres, la science-fiction bien sûr mais aussi un côté thriller, Florian pouvant être démasqué à tout moment, et étant traqué par un groupe de personnes ayant tenté de tuer le policier.

Il m’a fallu un peu de temps avant d’être prise dans l’histoire, mais ensuite je n’ai pas vu le temps passer. L’intrigue m’a beaucoup intéressée, et le personnage de Florian est attachant, on découvre en même temps que lui ce monde nouveau, et on a envie de savoir ce qu’il va lui arriver. J’ai apprécié que la série nous montre son temps d’adaptation, le fait qu’il a du mal à accepter sa nouvelle situation.

Contrairement à Trepalium, Transferts a une atmosphère moins froide, on ressent plus d’émotions. Quelques points négatifs cependant, j’ai trouvé le jeu des acteurs assez inégal, et j’ai eu du mal avec les mouvements de caméra dans certaines scènes tournées caméra à l’épaule.

Les 6 épisodes de Transferts seront diffusés cet automne sur Arte.

  • weex

    Vu aussi, et comment dire… Pas embarqué… La série ne s’attarde pas assez sur le pourquoi du comment des transferts. Pourquoi ont-il été arrêté ? Ont ne sait pas bien, pourquoi certains transféré se mettent à tuer… On comprends mal, et les aspects psychologiques des transférés sont peu abordés pour laisser l’unique place à des choses relativement anecdotiques. Une investigation criminelle assez primaire prends d’ailleurs le dessus, avec une brigade peu crédible, la BATI ? dont on se fou un peu.

    S’ajoute à cela une réal bancale, et une interprêtation par toujours à la hauteur du sous-texte et de la puissance des enjeux mis en place. Un leu léger quoi.

    C’est sur qu’on est pas des ricains…

    weex

Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales