Person of Interest saison 4 : dans l’ombre de Samaritain

Après un rewatch bien utile des 3 premières saisons, j’ai enchaîné avec la saison 4 de Person of Interest, que je n’avais toujours pas vue. C’est maintenant chose faite, voici donc mon bilan !

Attention, spoilers si vous n’avez pas encore vu cette saison !

Et si vous ne regardez pas encore Person of Interest, je vous invite à lire cet article où je présente la série.

person of interest saison 4

La saison 3 s’était terminée avec la mise en ligne de Samaritain, la deuxième intelligence artificielle, qui vient concurrencer la Machine. Finch, Reese, Shaw et Root se voient alors contraints de faire profil bas, agissant sous de fausses identités et emplois. Ils doivent s’adapter pour continuer à s’occuper des numéros, n’ayant plus les mêmes ressources à leur disposition, tout en redoublant de prudence pour échapper à la surveillance de Samaritain. La menace de Samaritain constitue l’intrigue principale de cette saison. Finch, Reese et les autres tentent de l’empêcher d’étendre son emprise, tandis que de son côté, Greer cherche à éliminer la Machine et ses agents.

En parallèle, un autre duel se profile : la guerre des gangs entre Elias et The Brotherhood, mené par Dominic. Elias fait son grand retour et c’est toujours un plaisir de le voir. C’est un personnage très intéressant, qui a toujours une longueur d’avance sur ses adversaires. Cette intrigue finit par rejoindre celle de Samaritain, qui élimine tous les « éléments perturbateurs ».

Globalement, j’ai trouvé cette saison très bonne. Dans les précédentes, il y avait toujours certains épisodes que je trouvais en-dessous des autres, mais là je n’ai pas eu cette impression.

L’épisode If-Then-Else, avec sa construction inhabituelle, est particulièrement réussi. Il est aussi très éprouvant émotionnellement, j’ai eu peur pour à peu près tous les personnages. Cet épisode met également en évidence le fait que pour la Machine, chaque vie compte, qu’il n’est pas question de sacrifier qui que ce soit, même si cela permettrait d’assurer la victoire. Et c’est là une des principales différences entre la Machine et Samaritain.

Les flashbacks sont toujours très enrichissants dans Person of Interest, mettant en lumière un moment du passé d’un personnage, et permettant de mieux le comprendre. Cette saison, nous découvrons comment Finch a géré sa colère et son désir de vengeance suite à la mort de son ami Nathan. Nous avons aussi un flashback avec… Carter ! Je ne pensais pas la revoir dans la série, c’était une vraie surprise, même si c’est juste dans la tête de John.

root person of interestPour finir, quelques mots sur Root. Pendant mon rewatch des 3 premières saisons, je me suis rendue compte à quel point je l’apprécie. Lors de mon premier visionnage, ce n’était pas un personnage que je portais dans mon cœur, loin de là, j’avais plutôt tendance à me méfier d’elle. Et je me rends compte avec la saison 4, à quel point les choses ont changé depuis sa première rencontre avec Finch. Elle fait vraiment partie de l’équipe maintenant, et on voit à quel point elle tient aux autres, elle est prête à tout pour les protéger, elle n’agit plus seulement dans l’intérêt de la Machine. Il y a eu des scènes très fortes cette saison, avec Shaw mais surtout avec Harold. Et je peux maintenant dire que c’est un de mes personnages préférés.

Comme vous l’aurez compris, j’ai adoré cette saison. Mais malheureusement, il n’en reste plus qu’une, et franchement je n’ai pas envie que ça se termine maintenant. J’ai vraiment du mal à comprendre le traitement réservé par CBS à une série aussi brillante et d’une telle qualité. Mais c’est un autre débat, on peut au moins se dire que grâce à cette dernière saison, Person of Interest va pouvoir conclure son intrigue correctement, ce qui n’est pas donné à toutes les séries.

 

Si vous avez besoin de vous rafraîchir la mémoire avant la saison 5, voici un très bon article qui résume toutes les intrigues développées par la série au cours des 4 premières saisons.

Etats-Unis
CBS
2011-2016
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales