Person of Interest saison 5 : dernier combat contre Samaritain

Person of Interest s’est terminée il y a quelques semaines, à l’issue de sa 5ème saison.

J’avais commencé cette série assez tard, et j’avais mis pas mal de temps à accrocher en raison du côté procedural des débuts (épisodes indépendants). Mais au fil du temps et des saisons, la série devient de plus en plus feuilletonnante, avec des intrigues courant sur plusieurs épisodes ou saisons.

Elle gagne également en complexité et en profondeur, allant bien plus loin que son postulat de départ : empêcher les crimes avant qu’ils se produisent.

S’inscrivant dans un contexte post-11 septembre, elle aborde des thématiques très actuelles telles que la surveillance de masse, l’intelligence artificielle, la collecte et l’utilisation des données personnelles… C’est une série d’anticipation, et pourtant le monde qu’elle décrit n’a jamais semblé aussi proche du nôtre.

Une série brillante et de grande qualité, et dont la dernière saison est tout aussi réussie.

 

Attention, risque de spoilers si vous n’avez pas encore vu la saison 5 !

person of interest season 5

A la fin de la saison 4, Finch avait dû déconnecter la Machine pour éviter qu’elle ne tombe entre les mains de Samaritain, l’intelligence artificielle rivale. Il tente donc de la remettre en ligne avec le code qu’il a pu sauver, mais cela ne se passe pas tout à fait comme prévu… Dans une séquence très drôle, la Machine a des problèmes de reconnaissance faciale et inverse les visages de Finch, Reese, Root et Fusco. Ensuite (moins drôle, mais très bonne idée), la Machine voit Finch et Root comme des menaces en raison de leurs actions passées, et ne veut plus leur donner d’informations.

Nous revoyons enfin Shaw, qui avait été absente de la seconde moitié de la saison 4 en raison de la grossesse de l’actrice Sarah Shahi. Samaritain essaye de la rallier à sa cause et c’est assez éprouvant. Pour trouver le nouvel emplacement de la Machine, Greer met en place des simulations dans sa tête, où elle parvient à s’évader et à rejoindre les autres. Shaw résiste mais commence à avoir du mal à faire la distinction entre la réalité et les images qu’ils mettent dans sa tête… Heureusement, elle finit par réussir à s’évader et à retrouver la Team Machine, pour de vrai cette fois.

TeamMachineTogetherAgain

Un autre grand retour, plus surprenant : celui d’Elias, que l’on croyait mort à la fin de la saison 4. Il forme d’ailleurs un super duo avec Finch ! Mais il n’est pas de retour pour très longtemps malheureusement…

Dans mon article sur la saison 4, je vous disais que j’étais de plus en plus fan de Root. Cette saison, elle endosse différentes identités et ça donne lieu à des moments très drôles. J’ai adoré l’épisode où elle travaille dans une station de radio, et où elle parvient enfin à transmettre un message à Shaw.

Quant à Fusco, il apprend (enfin !) la vérité sur la Machine. Pas trop tôt. Je trouve un peu dommage qu’il ait été tenu à l’écart par les autres aussi longtemps, et je comprends qu’au bout d’un moment il en ait marre. J’ai été déçue qu’il s’éloigne de Reese, mais j’ai adoré l’épisode où ils doivent défendre le commissariat, et reforment leur duo de choc.

Cette saison est pleine d’autres bonnes idées, comme lorsque des anciens numéros viennent à la rescousse, ou encore l’aperçu de la vie des personnages si la Machine n’avait pas existé. Si j’avais juste un reproche à faire à cette saison, c’est de n’avoir pas revu Carter ni Zoe.

 

C’était la dernière saison, et vu la tâche colossale qui attendait nos personnages (anéantir Samaritain), je me doutais qu’ils n’en sortiraient pas tous vivants. Souvenez-vous, dans le tout premier épisode de la série, Finch avait d’ailleurs dit à Reese qu’avec ce qu’ils font, ils allaient probablement mourir. Et il n’avait pas tout à fait tort…

Il y a d’abord eu Elias. Cela n’a pas vraiment été une surprise, on se doutait qu’en sortant de l’ombre, quelque chose allait lui arriver (comme dans la saison précédente, d’ailleurs). Un personnage très intéressant et complexe, qui a connu une formidable évolution tout au long de la série, d’abord vu comme une victime, puis comme un criminel, et finissant par devenir un allié précieux.

Ensuite il y a eu Root. Lorsqu’elle a été touchée par une balle, je voulais croire qu’elle allait s’en sortir. Mais non. Elle aussi aura beaucoup évolué. Difficile de croire aujourd’hui que la première fois qu’on l’a vue, elle avait enlevé Finch. Root n’est plus là. Ou pas tout à fait, puisque la Machine emprunte ensuite sa voix, un choix tout à fait logique.

Et Reese, dans le tout dernier épisode, qui fait d’ailleurs écho au premier épisode de la série. On a le sentiment que la boucle est bouclée. Finch lui avait confié un travail, il l’aura mené jusqu’au bout. Finch l’avait sauvé, en lui donnant un but, une raison de vivre. Reese aura finalement donné sa vie pour sauver Finch. Finch, dont on nous laisse d’ailleurs croire qu’il va mourir pendant une bonne partie de l’épisode. Malgré la tristesse de ces moments (j’en ai encore les larmes aux yeux en y repensant), ce final était parfait. Beau et triste à la fois, mais aussi optimiste. Le happy end entre Finch et Grace, on n’y croyait plus. Et la Machine a encore du travail pour Shaw et Fusco. Pour moi, l’histoire est conclue de la meilleure façon qui soit.

Person of Interest m’a beaucoup marquée, j’ai adoré suivre les aventures de ses personnages auxquels j’ai fini par beaucoup m’attacher, et même si elle est terminée, je ne l’oublierai pas. C’est une de mes séries préférées de ces dernières années, et je la reverrai sûrement.

Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales