Signal : résoudre un crime du passé

Cette année, la Corée du Sud est à l’honneur au Festival de la Fiction TV, avec 3 dramas diffusés : W, Signal, et en avant-première mondiale, The Package. N’ayant pas souvent l’occasion de voir des séries coréennes, je n’ai pas hésité une seconde à les ajouter à mon planning.

J’ai donc pu découvrir aujourd’hui l’épisode 2 de W – Two Worlds, puis le premier épisode de Signal, et enfin celui de The Package, qui a d’ailleurs été tourné en partie en France. Si j’ai adoré découvrir tous ces k-dramas, aux genres et aux atmosphères diverses, c’est surtout Signal qui a retenu mon attention, et dont je vais vous parler ici.

signal serie

En 2000, un enfant est témoin de l’enlèvement d’une de ses camarades de classe. Il en parle à la police, mais celle-ci a déjà un suspect et refuse de l’écouter. Un peu plus tard, la petite fille est retrouvée morte. 15 ans après (en 2015 donc), le délai de prescription pour condamner le coupable est bientôt dépassé. Le jeune garçon travaille maintenant dans la police et n’a rien oublié de ce qu’il a vu lorsqu’il était enfant. Un soir, il entend dans un vieux talkie-walkie la voix du policier chargé de l’enquête à l’époque, qui annonce avoir découvert un corps. Ces indications, datant d’il y a 15 ans, vont le ramener sur la piste de l’enlèvement de la petite fille.

C’est alors un compte à rebours qui commence, avant la date fatidique de prescription qui approche à grands pas. Le policier va tout faire pour se faire entendre, ce qui n’est pas facile au début face à sa hiérarchie, qui a déjà classé l’affaire. Mais sa détermination et son habilité à cerner le profil de la criminelle vont lui permettre de parvenir à ses fins.

Ce premier épisode était très prenant, avec un rythme particulièrement soutenu à partir du moment où l’enquête est relancée. On est dans un sentiment d’urgence avec le héros, très bien souligné par la musique.

Le mystère du talkie-walkie n’est pas explicité dans cet épisode, et ce moyen est peu utilisé, puisqu’une seule communication a lieu, et à une heure bien précise. En lisant le pitch, je m’attendais à plus de communications entre les deux époques, mais cela arrive probablement par la suite.

Lors de la projection étaient présents la scénariste, Kim Eun-Hee, ainsi que le réalisateur, Kim Won-Seok. Ils nous ont appris que Signal est basée sur des crimes qui se sont réellement produits en Corée du Sud, et ont beaucoup marqué la population. Au cours de la série, 5 affaires différentes sont traitées. Ils tenaient également à ce que l’on puisse facilement s’identifier aux personnages des policiers, qui sont aussi souvent des victimes. Et c’est plutôt réussi. Signal parvient efficacement à nous entraîner dans cette enquête, et on en redemande !

Corée du Sud
tvN
2016
Copyright 2017 SerieTime - Mentions légales