The Responder : un policier à bout

J’ai pu voir au Festival Séries Mania les 2 premiers épisodes de The Responder, série britannique dans laquelle on retrouve Martin Freeman dans le rôle de Chris, un policier corrompu et en pleine crise existentielle.

the responder series mania

On suit Chris pendant son travail, de nuit, alors qu’il patrouille dans les rues de Liverpool, et intervient sur différentes situations : disputes de voisinage, bagarres, accidents… En parallèle, il est impliqué dans des affaires beaucoup moins officielles, notamment avec un trafiquant de drogue.

Les moments où il travaille sont entrecoupés de scènes où on le voit chez lui, avec sa femme et sa fille, ou encore dans le cabinet d’une psychologue. Dans les échanges avec la psy, on perçoit beaucoup de stress chez Chris, on sent qu’il est à bout. Il a perdu tout intérêt pour son métier, a l’impression de ne plus rien accomplir de bien, en a marre d’intervenir pour des broutilles et de se faire insulter par les gens nuit après nuit.

J’ai apprécié que le côté psychologique soit mis en avant, on a l’habitude de voir des flics corrompus dans les séries, mais là, on s’intéresse à l’état mental de Chris et aux répercussions, d’un côté sur ses décisions en tant que flic, de l’autre sur sa vie de famille. Chris a du mal à parler de ce qu’il ressent, il est dans un état émotionnel très fragile, et peine à maîtriser sa colère (je vous laisse imaginer ce que ça peut donner quand il interpelle des suspects).

Ces 2 premiers épisodes sont assez évasifs sur les raisons de son état psychologique. Il n’a pas toujours été comme ça, c’était même un bon flic avant, si l’on en croit ses collègues. On sait qu’il était sergent et a été rétrogradé, qu’il s’est passé quelque chose, mais c’est tout pour l’instant.

Étonnamment, Chris n’a pas de coéquipier au début, il travaille seul, ce qui n’aide pas son comportement. Mais dans l’épisode 2, son supérieur lui impose de faire équipe avec Rachel, une débutante, qui veut faire les choses dans les règles. Nul doute que cela aura un impact sur Chris.

J’ai trouvé Martin Freeman très convaincant dans ce personnage sombre et torturé, qui m’a rappelé son rôle dans la saison 1 de Fargo.

The Responder est inspirée directement par le vécu de Tony Schumacher, le créateur de la série, qui a lui-même été policier et a dû faire face aux mêmes difficultés. Ce n’est que des années plus tard qu’il a pu prendre assez de recul pour pouvoir écrire sur ce sujet.

 

Lancée en janvier sur BBC One, The Responder sera bientôt diffusée en France sur Canal+, et vient d’être renouvelée pour une saison 2.

 

Copyright 2022 SerieTime - Mentions légales